Accueil / Actualités / Actu Maroc / Arganier: La valorisation de la filière exposée à Tamanar
Argan: Une dynamique ambitieuse au service d'une filière à fort potentiel

Arganier: La valorisation de la filière exposée à Tamanar

Le comité provincial de développement de la filière arganière se réunit à Tamanar pour exposer les différentes actions entreprises pour développer la filière.

Les efforts déployés par les différents intervenants en vue de valoriser la filière d’argan et permettre aux ayants-droits et aux femmes rurales d’en tirer le maximum de profits, ont été mis en exergue mardi à la Commune de Tamanar relevant de la province d’Essaouira.

Lors d’une réunion de travail, la deuxième du genre, du comité provincial de développement de la filière arganière, l’accent a été mis également sur l’ensemble des mesures et actions engagées en vue d’assurer un développement durable de cette filière de manière à contribuer au renforcement de sa contribution à l’économie locale.

Cette réunion a été aussi l’occasion de rappeler le potentiel arganier important dont regorge la province, et de focaliser aussi sur les contraintes et difficultés telles qu’identifiées sur la base de concertations avec les professionnels de la filière et ce, en application d’une approche participative, d’écoute et de proximité.

Cette séance de travail marquée par la présence du gouverneur de la province d’Essaouira, Adil El Maliki, des chefs des services extérieurs concernés, des élus locaux, des représentants des professionnels du secteur, des ayants droits- exploitants de la forêt d’Arganiers, et d’acteurs de la société civile, fait suite à une première rencontre du comité provincial de développement de la filière arganière tenue le 30 mai dernier.

Elle se veut le couronnement d’une série de rencontres de concertation autour du développement de la chaîne d’argan au niveau provincial, et illustre l’intérêt porté par les autorités provinciales à la filière arganière et ce, compte tenu de l’importance de la productivité de cette filière et son impact socio-économique important sur la population dans le monde rural.

Dans une allocution de circonstance, M. El Maliki s’est félicité de la tenue de cette réunion qui revêt une importance cruciale, louant au passage les efforts remarquables entrepris depuis le premier rendez-vous pour mener des actions concrètes sur le terrain et permettre à cette filière d’avoir un impact positif sur la population concernée ainsi que sur le monde rural de manière générale.

« Certes, il serait difficile de résoudre dans l’immédiat tous les problèmes que connaît la filière. Il s’agit d’une méthodologie que nous avons mise en place afin de valoriser la filière dans sa globalité, en amont et en aval, à travers des actions concrètes et bien réfléchies », a-t-il expliqué, insistant sur la nécessité d’accélérer le rythme d’action, de se doter d’outils de travail appropriés, et de persévérer sur la bonne voie.

Il a émis le voeu de voir l’ensemble des acteurs agir la main dans la main pour que les premiers résultats commencent à se faire sentir dans un avenir proche car il s’agit de répondre positivement et efficacement aux attentes et aspirations des populations, a dit M. El Maliki.

Par la suite, l’assistance a suivi un exposé exhaustif de M. Khalid Chafik, chef de division des affaires rurales et de l’environnement à la province d’Essaouira, axé sur les principales conclusions de la première réunion du comité provincial de valorisation de la filière d’argan.

M. Abdellatif Mait, chef département d’Essaouira(Direction de développement des zones de l’arganier) à l’Agence Nationale Pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA), a donné, lui, un aperçu détaillé sur le programme de mise à niveau de la filière de l’arganier au niveau de la province, notant que le développement de cette filière requiert des outils de travail clairs, une méthodologie bien définie, des objectifs fixés au préalable, outre une réflexion approfondie avant la prise de décisions.

Chiffres à l’appui, M. Mait s’est longuement attardé sur l’importance de la filière arganière à l’échelle provinciale et la place de la province au plan national, passant en revue une série de projets en cours d’exécution en matière de valorisation et de développement de cette chaîne à haute valeur ajoutée.

A ce propos, il a informé l’assistance de l’état d’avancement de l’opération de plantation de l’arganier agricole dans les parcelles privées et de celui des unités de valorisation et de collecte de la matière première au profit des ayants-droits, et donné un aperçu sur les rencontres de sensibilisation et les perspectives de développement de la filière, tout en se félicitant de la synergie et de l’engagement de l’ensemble des intervenants concernés.

M. Ahmed Najid, directeur provincial de l’Agriculture, a mis en avant la place de choix qu’occupe la filière arganière dans l’économie locale de la province en tant que source de revenus pour les populations notamment dans le monde rural, saluant l’intérêt accordé par les autorités provinciales à la promotion et au développement de cette filière.

Dans la foulée, il a mis en exergue les différentes réalisations accomplies pour la valorisation de cette filière dans le cadre du « Plan Maroc Vert », insistant sur l’importance que jouent les associations, qui sont en grande majorité féminines, au niveau de la province dans la valorisation de la filière, d’où l’intérêt de leur accompagnement par la DPA à plusieurs niveaux dont celui de la commercialisation.

Quant aux autres intervenants, ils ont réitéré leur engagement à agir en concertation et en synergie pour la valorisation de la filière arganière et ce, dans l’optique de renforcer sa valeur ajoutée et permettre à l’économie locale et aux bénéficiaires d’en tirer profit.

A rappeler qu’un comité provincial chargé du développement de la chaîne de l’argan a été constitué avec pour missions, entre autres, de proposer l’ensemble des mesures nécessaires au développement et à la protection de l’espace forestier de l’arganier, de définir les saisons de récolte du fruit de l’arganier  »Agadal », de veiller au suivi de la création et de la gestion d’unités de collecte, de promotion et de commercialisation de la matière première de l’argan  »Afiyach », et d’oeuvrer pour organiser la commercialisation et le transport de la matière première au niveau provincial.

Le comité provincial se donne pour mission aussi d’accompagner et d’encourager les projets d’agrégation agricole liés à la chaîne de l’argan, d’assurer le bon déroulement des opérations de plantation et replantation de l’arganier, et de veiller à une répartition équilibrée de la valeur ajoutée générée à partir de la matière première de l’argan.

Regardez aussi

Un opérateur mondial de transport maritime lance une escale à Dakhla, les agriculteurs espagnols en colère

Un opérateur mondial de transport maritime lance une escale au port de Dakhla, les agriculteurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *