[pro_ad_display_adzone id="4804"] comicom
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Argan: Inauguration du village solaire autonome près d’Essaouira
Argan: Inauguration du village solaire autonome près d’Essaouira

Argan: Inauguration du village solaire autonome près d’Essaouira

Inauguration du village solaire autonome pour la culture de l’argan près d’Essaouira.

Le village solaire autonome d’Idmjahdi, dans la province d’Essaouira, dédiée à la culture de l’argan, a été inauguré le 27 octobre.

L’inauguration du village solaire autonome d’Idmjahdi, dans la commune d’Ounagha, près d’Essaouira, a eu lieu vendredi 27 octobre en présence d’André Azoulay, conseiller de SM le roi Mohammed VI et du président de la fondation Mohammed VI pour la recherche et la sauvegarde de l’Arganier.

Ce projet, inédit en Afrique, a vu le jour grâce à une enveloppe de près de 1,4 million de dirhams. Il alimentera en énergie renouvelable, en l’occurrence solaire, l’arganeraie locale. Le but est d’établir une conduite de culture durable grâce au respect de l’environnement mais aussi au bien-être des ouvriers et plus particulièrement des ouvrières.

Un projet à forte valeur ajoutée

Le village solaire autonome permettra d’alimenter l’unité (traditionnelle) de transformation d’argan située dans le village. De plus les panneaux solaires approvisionneront l’ensemble du village en électricité pour l’éclairage public, station de pompage d’eau, etc, participant ainsi au développement rural local.

L’aménagement a été financé par la Province d’Essaouira, la commune d’Ounagha mais aussi Le Petit Olivier (une marque de cosmétiques bio à base de produits naturels du terroir) et la chaîne de supermarchés français Intermarché. En cofinançant ce projet, les deux enseignes assurent leur approvisionnement en produits à base d’argan. De plus, cela permettra l’adaptation des produits aux normes internationales, un vrai plus pour des produits issus de coopératives.

La filière argan est endémique du Maroc et plus précisément de 9 provinces, à savoir les provinces de Taroudant, d’Essaouira, de Tiznit, d’Agadir-Ida Outanane, d’Inezgane-Aït Melloul, de Chtouka Aït Baha, Safi, de Chichaoua et de Guelmim. L’arganeraie marocaine a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO comme « réserve de la biosphère » en 1998. La forêt d’arganier couvre une superficie d’environ 830 000 hectares. Elle joue un rôle écologique important pour la lutte contre la désertification en plus de son rôle socio-économique en procurant un revenu pour des milliers de familles rurales

[wpproads id="24734" center="1"]

Regardez aussi

Le Sénégal aspire a une croissance verte et inclusive

Sénégal : une croissance verte et inclusive reste un défi non encore relevé par le …