Accueil / Actualités / Actu Maroc / Arboriculture fruitière: Le potentiel d’Al Hoceima
Arboriculture fruitière: Le potentiel d’Al Hoceima

Arboriculture fruitière: Le potentiel d’Al Hoceima

Al Hoceima dispose d’un potentiel important en matière d’arboriculture fruitière. 

La province d’Al Hoceima dispose d’un potentiel important en matière d’arbres fruitiers, a affirmé, mardi à Al Hoceima, le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch.

Les agriculteurs de la région adhérent aux programmes initiés dans le cadre du Plan Maroc vert, a ajouté M. Akhannouch dans une déclaration à la presse en marge d’une visite de suivi des projets initiés dans la province d’Al Hoceima, soulignant que le ministère est à l’écoute des besoins des agriculteurs afin d’améliorer leurs conditions de travail et de vie.

Dans ce sens, plusieurs projets sont en cours de réalisation dans la région, dont notamment 102 km de seguias et 104 km de routes rurales dans le cadre du programme “Al Hoceima Manarat Al Moutawassit”, outre des périmètres de plantation d’arbres d’amandiers, de figuiers et d’oliviers, a ajouté le ministre, soulignant que ces projets permettront d’améliorer les conditions socio-économiques des habitants du monde rural.

Akhannouch a également noté qu’il a été procédé, cette année, au creusement de 3.700 ha de terres agricoles qui seront plantées en fin décembre avec des arbres fruitiers, signalant que des usines de transformation sont prévues afin de valoriser les produits agricoles locaux.

Pour sa part, le directeur régional de l’agriculture de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Alami Ouaddane, a relevé que cette visite est à même d’impulser une nouvelle dynamique aux projets mis en place et d’accélérer leur réalisation, que cela soit au niveau de la plantation des arbres fruitiers, de l’irrigation ou du désenclavement des zones rurales, notant que ces projets auront un effet positif tant bien pour les agriculteurs que pour les habitants de la région de manière générale.

Rappelant que la région se distingue par son aspect agricole, le responsable a signalé que les agriculteurs peuvent bénéficier de l’appui octroyé par le Fonds de développement agricole (FDA) qui leur permet de s’équiper des moyens nécessaires à la modernisation de leur production.

Le programme de cette visite de suivi a porté sur le chantier de construction de l’usine de Lait à Imzouren, le chantier de construction de seguia en béton sur un linéaire de 2.000 m dans la commune de Nekkor, ainsi que le périmètre de plantation d’amandier dans la commune Louta.

Elle a concerné aussi les différents chantiers initiés au niveau de la commune Béni Abdellah, à savoir l’aménagement des pistes reliant Douar Ait Driss à Douar Ait Said sur un linéaire de 8.5 Km, Douar Farato à Douar Taliouine (4.5 km), et Douar Okrichen à Douar Handoun (6 km).

Le ministre s’est rendu, enfin, au port de pêche de Cala Iris pour y rencontrer les pêcheurs et examiner des solutions envisageables aux problèmes auxquels ils font face.

Regardez aussi

Le Chambre d’Agriculture de Drâa-Tafilalet discute des inondations

Le Chambre d’Agriculture de Drâa-Tafilalet discute des inondations

Le Chambre d’Agriculture de Drâa-Tafilalet s’inquiète des inondations. Le Chambre d’Agriculture de Drâa-Tafilalet se réunira …