Accueil / Cahier Technique / Araignées rouges: Les acariens des courges et courgettes
Araignées rouges: Les acariens des courges et courgettes

Araignées rouges: Les acariens des courges et courgettes

Lutte contre les acariens, aussi appelés araignées rouges des courges et courgettes.

Les acariens, aussi appelés « araignées rouges » sont des parasites microscopiques. L’espèce qui s’attaque le plus souvent à la courgette et aux courges est Tetranychus urticae (Koch). Les acariens sont capables d’infecter près de 2000 espèces végétales, notamment les cultures ornementales et légumières.

Les dégâts de Tetranychus Urticae  peuvent être considérables et engendrés des pertes importantes. Les infestations sont parfois fulgurantes dans le cas cultures sous-abris. La dangerosité de ces parasites vient du fait que plusieurs d’entre eux se sont révélés résistants aux acaricides sensés les exterminer.

Symptômes

Symptômes
Symptômes

L’infestation par Tetranychus urticae sur la courgette et les courges se manifestent par un symptôme caractéristique. Il s’agit de l’apparition de très petites tâches chlorotiques sur les limbes. D’abord vert pâle, les tâche jaunissent jusqu’à prendre une couleur terne marron clair ou grisâtre. Dans le cas des attaques les plus graves, les feuilles jaunissent totalement, flétrissent puis se dessèchent. Les araignées rouges laissent de petites toiles soyeuses au nouveau du couvert végétal : sur les feuilles, le long de la tige, etc.

Biologie et dissémination

Les acariens passent par 5 stades de développement. Leur durée de vie varie en fonction des températures : de 7 jours lors de forte chaleur (30°C), ils peuvent vivre jusqu’à plus d’un mois lorsque les températures sont douces : autour de 15°C.

Tetranychus urticae
Tetranychus urticae

Les acariens se développent plus facilement sur les plantes en forte croissance : celles qui ont été taillées ou fumées par exemple. Les climats chauds et secs, comme celui du Maroc, sont propices à la prolifération des araignées rouges.

Les larves, œufs et araignées adultes sont majoritairement situés sur la face inférieure des feuilles. Ils se nourrissent du contenu des tissus végétaux en les  piquant. Les végétaux font ensuite une réaction à ces piqûres, faisant alors apparaître les symptômes mentionnés ci-dessus.

Les acariens peuvent tomber à terre et se déplacer jusqu’à d’autres plantes. Ils utilisent également les fils de culture, les ouvriers, le matériel agricole et les outils pour se propager. L’absence d’auxiliaire (être vivant détruisant ou atténuant les effets des ravageurs comme l’araignée rouge) dû à des températures basses ou à l’application de pesticide, favorise l’expansion des acariens.

Lutte et protection

Pour prévenir et contrôler le développement des acariens de la courgette et des courges, il est conseillé de :

  • Arracher les adventices présents dans la serre et ses environs proches,
  • Traiter les plantes avant leur arrachage (surtout si la parcelle est dotée d’une forte population d’insectes),
  • Désinfecter à l’aide d’un insecticide (dilué à l’eau) les parois et la structure de l’abri ainsi que le matériel (système de goutte-à-goutte par exemple),
  • Avant d’installer les plants, préchauffer la serre et effectuer un traitement préventif à base d’insecticide ou d’acaricide,
  • Assurez-vous de la qualité sanitaire des plants,
  • N’hésitez pas à introduire des auxiliaires tels que Feltiella acarisugaet Macrolophus caliginosus ou Phytoseiulus persimilis qui lutteront naturellement contre l’expansion des araignées rouges.

La lutte chimique doit respecter les normes en vigueur. Il est préférable de la raisonner si vous utilisez des auxiliaires.

Avec l’INRA

Regardez aussi

Xylella fastidiosa, une menace pour l'arboriculture

Xylella fastidiosa, une menace pour l’arboriculture

Xylella fastidiosa, une menace pour l’arboriculture au Maroc. Xylella fastidiosa, dont on dénombre plusieurs sous-espèces, …

Chargement...