Accueil / Actualités / Actu Maroc / L’Arabie Saoudite investit dans l’agriculture au Maroc

L’Arabie Saoudite investit dans l’agriculture au Maroc

Le fonds Saoudo-Marocain « ASMA INVEST » accorde une importance majeure au secteur agricole au Maroc.

Le fonds Saoudo-Marocain d’Investissement pour le Développement, Asma Invest, a investi près de 5 milliards de DH dans trente opérations d’investissement en 25 ans, notamment dans le domaine de l’agriculture à travers sa filiale Asma Agro Invest.

La société est constituée sous forme d’un fonds d’investissement dont le capital social est détenu à parts égales entre l’Etat Marocain et l’Etat Saoudien. Elle a investi (seule ou en partenariat) environ 5 milliards de DH dans trente opérations d’investissement. En 25 ans, le capital d’Asma Invest a été multiplié par 5 passant de 400 MDH en 1992 à 2 Mds de DH en 2016. Sachant qu’en 2010, le capital a doublé pour atteindre 800 MDH.

Les deux pays, représentés par leurs ministères respectifs des Finances, ont exprimé leur volonté à faire de cette société un vecteur d’investissement dans plusieurs secteurs.

Asma Invest projette ainsi de devenir l’un des holdings les plus dynamiques au Maroc, a déclaré le top manager Hicham Safir.

Le groupe considère l’agriculture comme l’un des secteurs les plus prioritaires. L’objectif du groupe est de créer de la valeur dans le secteur agricole notamment dans la transformation, le conditionnement et l’exportation des produits agricoles. Il vise également à contribuer à la création d’emplois.

Dans le cadre du Plan Maroc Vert, le groupe bénéficie d’une assiette agricole de 1.000 hectares sous gestion dans diverses régions agricoles du Royaume.

Le groupe exploite deux terrains agricoles à Taounate (244 Ha) et à Beni Mellal (133 Ha), dédiés à la production des olives, des agrumes, des grenadines et des figuiers. Il dispose également d’un terrain à Benslimane (204 Ha) produisant principalement les caroubes, les céréales et les légumineuses en plus de la vigne et de l’élevage ovin. Et aussi, un terrain dans la région d’Azilal de 94 Ha dédié à la production des noyers et enfin le domaine d’El Hajeb (131 Ha) réservé à la production oléicole.

Avec EcoActu

Regardez aussi

Un opérateur mondial de transport maritime lance une escale à Dakhla, les agriculteurs espagnols en colère

Un opérateur mondial de transport maritime lance une escale au port de Dakhla, les agriculteurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *