Accueil / Actualités / Actu Maroc / Akhannouch clôture le Salon National des Céréales et Légumineuses
Akhannouch clôture le Salon National des Céréales et Légumineuses

Akhannouch clôture le Salon National des Céréales et Légumineuses

Akhannouch préside la cérémonie de clôture du Salon National des Céréales et Légumineuses.

Dimanche 15 octobre, M. Akhannouch a présidé la cérémonie de clôture de la 1ère édition du Salon National Professionnel des Céréales et Légumineuses à Berrechid.

M. Aziz Akhannouch, Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts a présidé le 15 octobre 2017 à Berrechid, la cérémonie de clôture de la 1ère édition du Salon National Professionnel des Céréales et Légumineuses, organisé sous le thème « Céréales et légumineuses, pour une sécurité alimentaire », en présence du Gouverneur de Berrechid, du Président de la COMADER, du Président de la Chambre d’agriculture de Casablanca-Settat, des et élus de la région et des acteurs locaux.

akhannouch-salon-cereales-legumineuses-3Organisé sous l’égide du ministère de l’agriculture, de la pèche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, par l’Association du Salon International des Céréales et Légumineuses en partenariat avec la Chambre Régionale de l’Agriculture de Casablanca-Settat, la Région de Casablanca-Settat, le Conseil Provincial, le Conseil Municipal ainsi que les communes de la province de Berrechid, le salon a ouvert ses portes le 12 octobre 2017.

Cet évènement reflète la dynamique insufflée par le Plan Maroc Vert pour la promotion et le développement des filières des céréales et légumineuses ainsi que l’organisation des acteurs du secteur et leur mobilisation.

A sa 1ère édition, le salon s’est distingué par une affluence importante et un grand intérêt de la part des professionnels reflétant l’importance et la place de ces filières à l’échelle nationale et dans la région, compte tenu de leur poids socio-économique et de leur rôle dans la sécurité alimentaire et la stabilité de l’activité agricole dans le milieu rural.

Cet évènement a permis de s’arrêter sur l’évolution et les performances réalisées par ces deux filières mais également de prendre connaissance des progrès techniques et technologiques en matière de production et de valorisation.

La filière céréalière au Maroc

La filière céréalière constitue l’une des principales filières de production agricole au Maroc, représentant 52% de la superficie agricole utile, avec une superficie de près de 4,9 Millions d’hectares, prédominée essentiellement par le blé tendre (41%) et l’orge (39%).

La production céréalière durant les dix dernières années (2008-2017) s’est distingué par  une production moyenne d’environ 77 millions de Qx / campagne céréalière avec 96 millions Qx pour la campagne 2016-2017, témoignant de la bonne performance du secteur.

akhannouch-salon-cereales-legumineuses-2Par ailleurs, la répartition spatiale de la production des céréales entre les deux périodes 2000-2007 et 2008-2017 montre que la part des provinces à vocation céréalière a été renforcée ou stabilisée, le cas de Settat, Taounate, Khémisset, Safi, Beni Mellal, El Jadida, Sidi Kacem, Sidi Bennour et Fès. Entre 2000 et 2007, la part de ces provinces a représenté 41% de la production nationale. Après 2008, leur part a dépassé 51%. Ce résultat témoigne d’une vocation spatiale réussie, pensée autour des plans agricoles régionaux initiés par le PMV.    

Autres transformation majeure dans la filière céréalière, les taux de rendement durant les dernières années qui ont augmenté d’une manière significative, bénéficiant des programmes d’intensification lancés par le Département de l’Agriculture. En effet, le rendement du blé dur est passé de 13 Qx/ha (moyenne 2000-2007) à 17.8 Qx/ha (moyenne 2008-2017), celui du blé tendre de 14.2 à 18,7 Qx/ha tandis que le rendement de l’orge est passé de 8.2 Qx/ha à 11,9 Qx/ha.

Le contrat-programme conclu entre l’Etat et l’interprofession de la filière céréalière pour la période 2009-2020 porte notamment, sur la refonte de l’amont de la filière autour de l’agrégation, la restructuration de l’aval de la filière et la refonte des mécanismes de régulation et d’encadrement de la filière.

Les légumineuses alimentaires

Les légumineuses alimentaires sont des cultures très anciennes dans le système des cultures au Maroc. Outre leur fonction dans la sécurité alimentaire à travers la contribution à l’alimentation humaine et animale, elles équilibrent l’assolement dans les zones favorables, améliorent la fertilité des sols grâce à leur propriété de fixation symbiotique de l’azote atmosphérique.

La superficie moyenne des légumineuses sur les dix dernières années se situe autour de 367 000 Ha, soit environ 4% de la SAU avec une production moyenne de l’ordre de 2,7 millions de Qx, soit un rendement de 7,3 Qx/ha. La superficie est concentrée à 90% dans les zones du Sais- Prérif, du Gharb et de Chaouia. La sole des légumineuses est constituée à hauteur de 48% de fèves, 19% de pois chiche, 12% de lentilles et 11% de petits pois.

Place des deux filières dans la région Casablanca Settat

La région de Casablanca-Settat est le premier producteur de céréales à l’échelle nationale, avec 24%de la production nationale, et le deuxième producteur de légumineuses avec 27% de la production nationale. La filière céréalière constitue en effet une des principales filières de production agricole de la région, plus particulièrement au niveau de la zone de Chaouia, avec une production régionale de plus de 26 millions de quintaux sur une superficie de près de 900 000 ha.

Sur le plan de la valorisation, la région de Casablanca–Settat occupe la première place en termes d’implantation des unités de valorisation avec près de 40 unités de stockage et d’emballage des céréales et légumineuses, 104 minoteries, avec un large réseau de multiplicateurs de semences.

Regardez aussi

Agroalimentaire: Le contrat-programme se fait attendre

Agroalimentaire: Le contrat-programme se fait attendre

Le contrat-programme de l’agroalimentaire est toujours à l’état d’étude. Plusieurs mois après sa signature, le …