Accueil / Actualités / Aziz Akhannouch: une campagne exceptionnelle pour l’arboriculture et l’élevage

Aziz Akhannouch: une campagne exceptionnelle pour l’arboriculture et l’élevage

Aziz Akhannouch était l’invité de 2M et s’est prononcé sur quelques sujets d’actualité.

Aziz Akhannouch a eu l’occasion de se prononcer sur plusieurs sujets d’actualité sur la chaîne 2M. Ainsi, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche Maritime a été invité à s’exprimer entre autres sur l’arrêt de la Cour de Justice de l’UE, la saison agricole actuelle ou encore le Plan Maroc Vert. Retour sur quelques déclarations.

Pour le ministre de l’Agriculture et de la Pêche Maritime Aziz Akhannouch, le Maroc reste un pays souverain, et il n’admet pas sur l’arrêt de la Cour de Justice de l’UE que l’on empiète sur cette souveraineté: « Le Maroc n’admettra jamais que la ligne rouge de la souveraineté soit dépassée, quel que soit le prix. Il ne faut pas confondre l’avis de l’avocat général avec l’arrêt de la cour. Ce dernier n’a pas dit que l’accord n’est pas valide. Il a dit qu’il fallait mieux préciser le périmètre géographique« .

« L’accord de pêche, qui consiste à permettre aux bateaux européens de pêcher dans les eaux marocaines, profite d’abord aux Européens. Pour le reste, l’accord d’accès commercial des produits agricoles et de pêche marocains aux marchés européens est un accord différent qui est en train de faire l’objet d’une adaptation au précédent arrêt de la cour européenne« . Aziz Akhannouch en profite également pour rappeler que les relations Maroc-UE sont importantes, les échanges commerciaux sont de 35 milliards de dollars.

Au sujet de la campagne agricole, le ministre précise que « La récolte céréalière sera supérieure à la moyenne. Pour l’élevage, l’année sera exceptionnelle, ainsi que pour l’arboriculture. Les réserves des barrages sont de 40% actuellement, nous espérons atteindre 55% à 60% avec la fonte des neiges et les nouvelles pluies« .

Enfin en ce qui concerne le Plan Maroc Vert, Aziz Akhannouch rappel que « Le PIB agricole est passé de 75 MMDH en 2008 à 120 MMDH actuellement. A part le sucre et les céréales, le Maroc n’a pas atteint l’autosuffisance alimentaire. Mais dans tout le reste, il est autosuffisant ou excédentaire, il exporte même des viandes blanches« .

« L’autosuffisance à 100% n’est pas un objectif si elle est impossible ou trop coûteuse à atteindre. Plus important que l’autosuffisance: sortir le fellah de la pauvreté. Un hectare de céréales cultivées en bour rapportait 2.000 à 2.500 DH par an au paysan. Dans ce cas, que faut-il viser? L’autosuffisance ou la reconversion pour que le paysan vive mieux?« 

Le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime conclut que 2016 a été la pire année de sécheresse qu’a connue le Maroc. L’agriculteur l’ayant vraiment senti à contrario du reste de la population.

Avec AgriMaroc.ma, Medias24 et 2M

Regardez aussi

Maroc : bilan honorable de développement durable et de lutte contre le changement climatique

Bilan national honorable en matière de développement durable et de lutte contre le changement climatique. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *