Accueil / Actualités / Actu Maroc / Agrumes: état des lieux des stations de conditionnement
newsletter agrimaroc.ma
Les agrumes des stations de conditionnement sont plus présentables

Agrumes: état des lieux des stations de conditionnement

Etat des lieux des stations de conditionnement d’agrumes dans la région du Souss.

Hassan est un jeune responsable qualité au sein d’une station de conditionnement au niveau de la région du Souss. Nous l’avons interviewé sur l’état des lieux des stations de conditionnement et de la campagne d’agrumes dans la région.

AgriMaroc.ma: Quelle est la filière qui a le plus besoin de stations de conditionnement ? Pourquoi ?
Hassan:
Les agrumes car c’est le marché le plus producteur. Parmi toutes les filières de fruit et légumes, c’est le 2eme marché en termes de production au Maroc.
Les agrumes-stations-conditionnement- présentables

AgriMaroc.ma: Le manque de stations de conditionnement au Maroc a-t-il été résolu ?
Hassan:
On a remarqué qu’il y a de nouvelles stations qui viennent d’être créées et d’autres qui ont augmenté leur capacité de production. Malgré les avancées, il y a toujours besoin de plus de stations pour gérer les aléas. Les précipitations impactent beaucoup la qualité des agrumes dans les fermes et la majorité des producteurs ne récoltent pas toute la production. Par exemple, la période des clémentines est très courte, ce qui ne laisse pas le temps aux agriculteurs de tout récolter. A cause de cela, ils perdent presque 10% de la production qui reste dans les arbres à cause des précipitations.

AgriMaroc.ma: Quels sont les points forts et les points faibles des stations de conditionnement des agrumes dans la région du Souss ?
Hassan:
Les stations de conditionnement permettent la création de postes de travail, elles participent à l’augmentation de l’économie de la région en valorisant les agrumes. Par contre, il faut trouver d’autres stratégies de commercialisation et s’ouvrir sur d’autres marchés étrangers.

AgriMaroc.ma: Comment qualifiez-vous la campagne des agrumes dans la région cette année ?
Hassan:
Une bonne campagne avec une bonne augmentation de la demande du marché européen surtout pour la variété Maroc late. Cette année, même pendant l’été, il y a des stations qui travaillent encore pour faire face à la forte demande en clémentines malgré le prix de commercialisation qui est plus bas par rapport à la campagne précédente.

AgriMaroc.ma: Quelle est la situation des exportations des agrumes marocains ?
Hassan: Le Maroc va bientôt exporter vers la Chine grâce à des conventions entre les deux pays, et peut-être vers le marché japonais. Actuellement, 60% de la production est exportée vers la Russie. Les autres marchés sont l’UE, les pays scandinaves, l’Arabie Saoudite, le Sénégal et la Côte d’Ivoire.

Merci à Monsieur Hassan

* Ce contenu est la propriété d’AgriMaroc.ma. Toute demande de reproduction, partielle ou complète doit être formulée à contact@agrimaroc.ma

Pour recevoir la Newsletter AgriMaroc.ma sur l’actualité des professionnels
Newsletter AgriMaroc.ma

Regardez aussi

L’agriculture dans l’Accord de Libre-Echange Maroc-USA

L’agriculture dans l’Accord de Libre-Echange Maroc-USA

L’agriculture était au centre des débats sur l’Accord de Libre-Echange Maroc-USA. L’agriculture et les investissements …

Chargement...