Accueil / Actualités / Actu Maroc / Agrumes et fruits rouge : L’Andalousie veut contrer la concurrence du Maroc
Partenariat fort entre l'Espagne et le Maroc (ph:yabiladi)

Agrumes et fruits rouge : L’Andalousie veut contrer la concurrence du Maroc

L’Andalousie va subventionner les filières d’agrumes et de fruits rouges en finançant à hauteur de 50% les campagnes de communication des professionnels de ces secteurs.

La ministre régionale de l’Agriculture a promis des aides financières directes aux filières andalouses d’agrumes et de fruits rouges afin de faire face à l’arrivée de la production marocaine sur les marchés européens, rapporte leseco.ma.

Le gouvernement andalou va désormais soutenir la filière andalouse des agrumes et des fruits rouges pour faire face à la «concurrence de pays tiers» dont le Maroc, a annoncé Carmen Crespo, la ministre régionale en charge de l’Agriculture dans le gouvernement andalou.

La ministre régionale a en effet promis une aide financière directe à ces deux filières lors d’une réunion avec les représentants du secteur pour contrer la concurrence en provenance de pays tiers. En d’autres termes, la production nationale destinée au marché communautaire. Crespo s’est engagée lors de cette réunion de travail avec le secteur à soutenir ces deux filières agricoles qui se plaignent du «dumping social» de la production marocaine et du non respect des normes phytosanitaires en vigueur en Europe.

Dans ce sens, l’administration andalouse en charge de l’Agriculture a promis de prendre en charge à hauteur de 50% les dépenses consenties par les producteurs et exportateurs andalous de ces produits, des dépenses destinées à la promotion de la production dans les marchés européens.

De surcroît, le département andalou en charge de l’agriculture a annoncé qu’il redoublera de vigilance «pour l’intensification des contrôles aux points d’inspection frontaliers», est-il prévu. Ajoutant que son objectif est de suivre de près les contrôles touchant le respect des normes phytosanitaires. À cet effet, Crespo a affirmé que son département accentuera les contrôles et veillera au bon fonctionnement des points d’inspection ainsi qu’au respect des contingents.

D’un autre coté, les professionnels du secteur des fruits rouges ont sollicité la diversification des pays de provenance de la main-d’oeuvre agricole recrutée à l’origine, en faisant appel aux saisonnières originaires d’Amérique du Sud.

Regardez aussi

Ifrane: La 8ème rencontre de la cerise d’Aïn Leuh en Mai

Sefrou: la production de cerises a connu une hausse de 85%

A Sefrou la production de cerises a connu une hausse de 85%. Avec plus de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *