Accueil / Actualités / Actu Maroc / L’agrégation agricole: Un partenariat gagnant-gagnant
L’agrégation agricole: Un partenariat gagnant-gagnant

L’agrégation agricole: Un partenariat gagnant-gagnant

Pilier du PMV, l’agrégation agricole est un partenariat gagnant-gagnant.

L’agrégation agricole, pilier du PMV, est une solution compétitive basée sur un partenariat gagnant-gagnant entre production, industrialisation et commercialisation.

Le système d’agrégation agricole, l’un des fondements du Plan Maroc Vert (PMV), constitue une solution compétitive articulée autour d’un partenariat gagnant-gagnant entre l’amont productif et l’aval commercial et industriel et ce, sur la base de contrats définissant les engagements de chaque partie dans le cadre d’un projet d’agrégation bien identifiés.

Ce mode d’organisation, considéré comme clé de voute de l’agriculture productiviste nationale et internationale, permet notamment de contourner les difficultés liées à la fragmentation des structures foncières tout en assurant aux exploitations agrégées la possibilité de tirer profit des techniques modernes de production et du financement, ainsi que d’accéder au marché intérieur et extérieur.

Selon une note de l’Agence pour le Développement Agricole (ADA) visant ce système, le secteur agricole marocain dispose à son actif de véritables modèles réussis de l’agrégation agricole.

Il s’agit notamment des modèles de développement intégré de la filière tomate primeur dans la région de Souss-Massa-Draa autour d’un pôle primeur intégré (intrants, conseil, conditionnement, logistique), de développement spectaculaire et rapide dans la région du nord de la filière des fruits rouges (frais, surgelés) destiné au marché européen, ou encore celui de mise en place d’une filière nationale de lait autour de centres de collecte assurant l’intégration avec les unités industrielles de transformation de lait.

Ainsi, l’agrégation agricole est devenue un mode d’organisation privilégié du PMV et ce, pour plusieurs raisons, entre autres, sa capacité d’améliorer la relation entre le marché, l’amont productif et toute la chaine de valeur, grâce aux compétences de l’agrégateur en matière de connaissance des marchés, et au lien logistique à coût compétitif, a précisé la note.

Ce mode constitue également une solution d’accès au financement pour les petits exploitants, à travers les possibilités de financement direct des exploitants par les banques sur la base de contrats d’agrégation agricole et/ou les avances et les intrants octroyés par l’agrégateur aux agrégés, a-t-on ajouté de même source.

Concrètement, l’agrégation agricole permet pour l’agrégateur d’accéder à une large assiette foncière sans mobilisation de capitaux, de sécuriser une base plus large d’approvisionnement pour ses unités agro-industrielles avec des volumes plus réguliers et de meilleure qualité et de développer ses capacités commerciales pour conquérir de nouveaux marchés.

Quant à l’agriculteur, ce mode d’organisation lui permet de mieux valoriser la production à travers l’amélioration de sa qualité, d’acquérir de nouvelles compétences et de nouvelles technologies, d’accéder à des intrants plus performants et d’avoir accès à des moyens de financement plus adaptés.

Ainsi, l’agrégation contribue à l’attraction de nouveaux investissements et au développement de pôles de croissance autour de projets d’agrégation agricole, outre la création de la richesse et de l’emploi en milieu rural et le renforcement du tissu d’acteurs dans le secteur agricole.

Sur le plan juridique, c’est la loi n°04-12 sur l’agrégation agricole qui définit les concepts liés à ce mode.

Cette loi stipule ainsi que l’agrégation agricole est fondée sur le regroupement volontaire d’agriculteurs agrégés autour d’un agrégateur pour la réalisation d’un projet agricole, en vue notamment d’organiser la production agricole, de mutualiser les moyens de cette production, de faciliter l’accès au financement et aux systèmes d’assurance et améliorer les conditions de mise en marché des produits agricoles.

Lancé en 2008, le PMV est une stratégie nationale de développement agricole qui vise à accorder au secteur agricole une dynamique d’évolution harmonieuse, équilibrée et évolutive qui tienne compte de ses spécificités, à exploiter les marges de progrès et valoriser au mieux les potentialités, à faire face aux nouveaux enjeux tout en préservant les équilibres sociaux et économiques et à accompagner la profonde mutation que connaît le système agro-alimentaire mondial.

Ce plan s’articule autour de deux piliers, le premier visant le développement accéléré de l’agriculture à forte valeur ajoutée et à forte productivité à travers la création de pôles de développement agricoles et agroalimentaires à forte valeur ajoutée, répondant pleinement aux exigences du marché.

Quant au pilier II, il se focalise sur l’accompagnement solidaire de la petite agriculture avec comme principaux objectifs la modernisation solidaire de la petite agriculture afin de lutter contre la pauvreté, et l’intégration de ces axes dans une stratégie de développement rural intégré et de développement de sources alternatives de revenu.

Regardez aussi

La DRA de Rabat prend des mesures pour la campagne 2017

La DRA de Rabat prend des mesures pour la campagne

La DRA de Rabat prend des mesures pour le bon déroulement de la campagne. La …