Accueil / Actualités / Actu Maroc / Séfrou et Azilal: L’ADA recrute un consultant pour un programme rural
Séfrou et Azilal: L'ADA recrute un consultant pour un programme rural
Le consultant aura comme tâches principales d’assurer le suivi des activités du programme sur le terrain et l'évaluation de ses effets et ses impacts - (ph:DR)

Séfrou et Azilal: L’ADA recrute un consultant pour un programme rural

L’Agence de développement agricole (ADA) souhaite déployer son programme rural à Séfrou et Azilal.

L’Agence de développement agricole (ADA) compte recruter le 8 février prochain, un consultant pour lui confier le marché d’évaluation du Programme de développement rural, dans les régions de Séfrou et Azilal.

Sous la supervision de l’unité de coordination centrale du Programme et en collaboration avec les unités de gestion des deux provinces d’Azilal et de Séfrou (UGPP) et de l’Office national du conseil agricole, l’expert aura comme tâches principales d’assurer le suivi des activités du programme sur le terrain et l’évaluation de ses effets et ses impacts en coordination avec les UGPP. Il aura, également, à assurer le suivi de la mise en place des crédits et vérifier leur cohérence avec le tableau des coûts détaillés. Il s’agit aussi d’élaborer des rapports de suivi financiers trimestriels conformément au modèle du Fonds international du développement agricole (FIDA), dans les délais contractuels ainsi que tout autre rapport jugé nécessaire par l’ADA. En revanche, cette prestation coutera 2 millions de dirhams.

Par ailleurs, le prestataire aura à coordonner le plan d’action du Programme avec le consultant environnemental engagé dans le cadre du projet «accroître la productivité et les capacités d’adaptation dans les zones de montagne du Maroc». «La politique de conversion des céréales vers l’arboriculture accompagné par l’organisation socio-professionnelle et la valorisation des produits a engendré une dynamique sociale et économique, qui a permis l’identification et le développement de filières arboricoles porteuses en zone de montagne», révèle l’ADA. Selon cette dernière, les zones de montagne au Maroc offrent plusieurs opportunités de développement rural en matière agricole et para agricole, avec un marché national en expansion et des possibilités d’exportation.

Outre, le cadre règlementaire est jugé favorable pour une agriculture «durable» et «responsable» et le FIDA a acquis une bonne expérience dans le développement des zones de montagne, dans la mesure où la quasi-totalité de ses projets y a été consacrée, note le Matin.

Regardez aussi

Le Maroc importera des ovoproduits ukrainiens

Après la viande américaine, le Maroc importera des ovoproduits ukrainiens. Après le droit d’importation des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *