la référence de l’agriculture
informia
Accueil / Actualités / Actu internationales / Acheter des tomates bio marocaines en janvier, ce n’est pas le sens du bio…
Acheter des tomates bio marocaines en janvier, ce n'est pas le sens du bio...

Acheter des tomates bio marocaines en janvier, ce n’est pas le sens du bio…

La production marocaine bio doit elle s’attendre à des restrictions européennes? « Acheter des tomates bio marocaines en Janvier, ce n’est pas le sens du bio »…

Alors que le ministre français de l’agriculture Stéphane Le Foll, était l’invité du journal français LeParisien, ce dernier en a profité pour rappeler l’exigence que doit être celle de la France et de l’Europe au sujet de l’agriculture biologique, taclant au passage le bio marocain.

L’agriculture biologique fait débat en France. En effet, alors que l’Union Européenne souhaite assouplir les règles de la filière biologique, cette volonté n’est pas toujours partagée par les pays membres et notamment par la France, qui à travers son ministre de l’agriculture rappelle qu’une exigence doit exister concernant cette filière.

Avec sa politique menée, AMBITION BIO 2017, la France voulait doubler sa surface agricole consacrée au bio. En 2011 cette superficie était estimée à 900 000 hectares sur 25 millions cultivés. Aujourd’hui la superficie en bio tourne autour des 1,57 million d’hectares ce qui fait de la France le troisième pays producteur en Europe en bio derrière l’Espagne et l’Italie mais devant l’Allemagne.

Reste l’importation des fruits et légumes toujours importante, comme le souligne le journaliste du Parisien, avec en définitive une question: l’importation n’est-elle pas opposée à l’agriculture biologique prônée puisque aujourd’hui des tomates bio par exemples sont importées en hiver, d’Espagne ou même du Maroc?

Pour le ministre français, ces importations ne vont pas dans le sens d’une agriculture biologique, et ce dernier propose même d’intégrer un bilan carbone et une saisonnalité au cahier des charges. Le Foll conclut par cette phrase lourde de sens « acheter des tomates bio en Janvier, cela peut se faire, mais ce n’est pas le sens du bio à son origine »?

La production marocaine bio doit elle s’attendre à des restrictions européennes à l’avenir?

Photo:DR

Regardez aussi

Les sous produits du palmier-dattier, un potentiel à haute valeur ajoutée

Les sous produits du palmier-dattier, un potentiel à haute valeur ajoutée

Les sous produits du palmier-dattier, un potentiel à haute valeur ajoutée toutefois sous-exploité. Outre la …

  • Laurent

    Toujours aussi abruti « La FOLLE » alors que le marché Marocain pourrait être très important pour la France et dans tous les domaines, nos abrutis et incompétents laissent les marchés de l’Afrique du nord aux Chinois qui y sont jusqu’à monter des Souk Chinois à la mode Marocaine !
    Les tomates et légumes ne représentent rien à côté de toutes les affaires que les Français laissent aux autres par leur illustre imbécillité et incompétence.
    Comment peut-on vendre nos produits et savoir dans ces pays quand on est gouverné par des extrémistes écolo. Il est temps que cette misérable gauche Française soit éjectée de leurs fauteuils.

Chargement...