Accueil / Actualités / Actu internationales / 2017, l’une des années les plus chaudes jamais enregistrées
2017, l’une des années les plus chaudes jamais enregistrées

2017, l’une des années les plus chaudes jamais enregistrées

2017 est l’une des trois années les plus chaudes jamais enregistrées.

L’année 2017 a été la deuxième la plus chaude de l’histoire, a indiqué jeudi la NASA, tandis que l’Administration nationale océanique et atmosphérique (NOAA) a rapporté que l’année écoulée était la troisième plus chaude jamais enregistrée.

Les deux agences gouvernementales américaines utilisent des méthodologies différentes pour calculer les températures globales, mais selon l’une ou l’autre méthode, les résultats de 2017 font des quatre dernières années la période la plus chaude de leurs archives de 138 ans.

L’année 2017 a atteint une température de 1,51 degrés Fahrenheit (0,84 degrés Celsius), au-dessus de la température moyenne observée au 20ème siècle, selon les centres nationaux pour l’information environnementale de la NOAA.

Les années 2014, 2015 et 2016 avaient établi de nouveaux records historiques de température par étapes, culminant en un nouveau sommet spectaculaire en 2016. La NASA et la NOAA avaient tous deux convenu de leur classement au fur et à mesure. L’année 2017, en revanche, est simplement restée dans la plage de température élevée établie durant les trois années précédentes.

La différence entre les deux agences au classement de 2017 est motivée par la méthodologie différente utilisée pour mesurer les températures dans l’Arctique, la région la plus chaude de la planète, selon Zeke Hausfather, une scientifique climatique qui suit de près les températures annuelles chez Berkeley Earth.

L’année 2017 a été sans aucun doute la plus chaude jamais enregistrée, qui n’a pas été influencée par le phénomène périodique El Niño, qui libère de la chaleur de l’océan Pacifique et a été présent dans les années record de 2015 et 2016.

Selon Gavin Schmidt, directeur du Goddard Institute for Space Studies de la NASA, l’année 2017 a dépassé de 1,12 ° C les températures de la fin du XIXe siècle. C’est la troisième année consécutive dans les archives de la NASA que les températures ont éclipsé d’un degré Celsius les températures à la fin du XIXe siècle.

« Cette année, les gouvernements devaient commencer à évaluer l’écart entre leurs ambitions collectives de réduction des émissions de gaz à effet de serre et les objectifs de l’Accord de Paris », a déclaré Bob Ward, directeur au Grantham Research Institute on Climate à la London School of Economics and Political Science, dans un communiqué.

« La température record devrait attirer l’attention des dirigeants du monde, y compris le président américain Donald Trump, sur l’ampleur et l’urgence des risques auxquels les populations, riches et pauvres, sont confrontées dans le monde entier en raison du changement climatique », a-t-il ajouté

Regardez aussi

Le Maroc participe au salon international de l’alimentation et de l’agroalimentaire

Le Maroc prend part à Paris au salon international de l’alimentation et de l’agroalimentaire (21-25 …